PostHeaderIcon Raid ABS Aventure 13 & 14 Octobre 2007

Cette année, le raid ABS Aventure avait changé de terrain de jeu en se déplaçant de Rieumes à Auzat-Vicdessos en Ariège.
En même temps, la compétition prenait un jour supplémentaire et s'étalait sur un week-end complet.
Habitué des deux précédentes éditions, nous avons eu un moment d'hésitation pour nous inscrire au parcours « intense »
Pour ma part, le raid précédent ne laissait pas présager une forme extraordinaire mais l'appel de la compétition et des paysages a été le plus fort.
Finalement, il y avait bien une équipe Va Rouler sur ce raid.

Samedi 1er jour

Le départ étant prévu pour 15H, la précipitation n'était pas de mise pour rejoindre Auzat. Sur la route, nous croisons un autre couple dans une voiture avec 2 VTTs accrochés au coffre. La direction et le timing ne laisse pas de doute quant à leur participation au Raid. La suite nous le confirmera.
Arrivé à Auzat, nous passons au gymnase pour retirer nos dossards. Les têtes ne sont pas inconnues dans l'organisation : Karine, Claire, Loïc et JC beaucoup de Va Rouler. Il nous faut aller poser les VTTs un peu plus loin sur la route de la station de Goulier. Premier constat, nous prenons vite de la hauteur. La petite route a bien du mal à accueillir les véhicules de tous les participants.
Préparation des montures et déjeuner pour moi, nous redescendons sur Auzat alors que des retardataires arrivent encore. Retour au gymnase pour le briefing de la première journée : au programme, 3.5Km de course à pied pour rejoindre le parc à vélo, 35Km de VTT et 10Km de course d'orientation en semi-nocturne.
15H05, le départ est donné dans la bonne humeur. Cette course pour rejoindre nos montures est très éprouvante. Nous alternons au gré de la pente course et marche. (45 minutes pour les 3500m et 250m de D+). Échange de chaussures pour le VTT, nous commençons par un bout de route jusqu'au village d'Olbier. Là, nous voyons une caravane de vttistes qui s'étire sur plusieurs mètres. Je suis obligé de m'arrêter sur ce premier raidillon car ma position de conduite est très inconfortable. Viviane est en forme puisqu'elle me distance facilement. Je dois lutter pour rester au contact. En 7km, nous montons 600m de dénivelé. Le parcours est superbe : parfois en single, parfois sur de grands chemins d'exploitation forestier. Je souffre en côte et récupère dans les descentes, ça se passe beaucoup mieux pour ma moitié. Malgré tout, on remonte au classement car nous nous faisons rarement dépasser. Nous arrivons au pied de la station de Goulier qui annonce la descente. Cette portion du parcours est magnifique, pentu et technique à souhait. J'en ai presque regretté mon tout-suspendu. Sur le bas, nous rejoignons les concurrents du raid découverte. Les dépassements sont très délicats, la différence de niveau est flagrante en descente. Sur la fin, un énervé essaie de passer en force, petite prise de bec pour faire remonter le niveau d'adrénaline.
Passage au ravito après 3H de VTT et juste avant de nous équiper pour la CO dans la nuit tombante. Nous prenons les balises en sens inverse car les dernières sont les plus près. Premier chemin et premier plantage, heureusement on rectifie rapidement. Nous perdons 2 fois notre chemin en tentant de suivre d'autres équipes mais globalement ça se passe bien. Au 2/3 du parcours, nous sommes dans le noir mais cela ne perturbe pas trop. Nouvelle hésitation en cherchant une balise au fin fond d'une grotte (passage spéléo). Plus que 2 balises et on arrive dans la bousculade au gymnase.

Il est 20h23 (5H18 pour le jour 1). Karine annonce que nous sommes 10ème (en fait 12ème).
Nous faisons un passage au camping pour prendre une douche froide (sic) avant de nous goinfrer de pâtes devant la défaite du XV français. La douche froide et la température extérieure nous poussent à éviter le camping. Pour cette courte nuit, nous faisons la navette jusqu'à Foix pour dormir au chaud.

Dimanche 2ème jour

Réveil 5H30 car le briefing a lieu à 6H30.
Il est facile de se garer aux abords du gymnase car la majorité des concurrents a dormi au camping. Nous posons les vélos au parc et nous nous équipons de lampes frontales.
Programme annoncé au briefing : 15Km de trail en montagne, 25Km de VTT très technique et Via Ferrata.
7H00, le départ est donné pour le trail. Le parcours est en faux plat montant sur 6Km en suivant la rivière Vicdessos. Nous la traversons une dernière fois avant d'attaquer le dénivelé (600m) qui nous emmène près de l'étang d'Escalès.
Nous sommes sur un bon rythme et la montée se fait facilement grâce au renfort de l'équipe féminine du parcours intense "les pucca". Nous empreintons leur foulée pendant un bon moment mais le 2ème couple mixte encore plus en jambe nous double. Au fur et à mesure de l'ascension, le soleil pointe le bout de ses rayons. Les marches et les blocs se succèdent sans que cela soit trop éprouvant. Nous atteignons les abords de l'étang où nous attends frigorifié le pointeur. La descente est très glissante à cause des rochers détrempés par la rosée et les écoulements d'eau. La pente se redresse à la faveur d'un chemin cimenté. En fait, il s'agit d'un coffrage de la canalisation d'eau utilisée pour la centrale électrique alimentant l'usine d'aluminium. La vue est magnifique sur Auzat depuis ce balcon artificiel. Dès que nous arrivons à l'aplomb du village, la canalisation plonge directement dans la pente et notre chemin en fait de même. Le terrain est extrêmement pentu et boueux. Viviane est très à son aise sur ce terrain, moi un peu moins car mes quadriceps sont proches de la surchauffe. Le retour à Auzat est nettement plus facile mais les jambes sont lourdes. Karine annonce que nous ne sommes qu'à 20 minutes des premiers, belle performance pour des VTTistes.
Nous quittons le parc à vélo en même temps que nos concurrents mixtes. Le parcours annoncé technique affiche la couleur d'entrée. Nous commençons par un chemin étroit avec marches qui nous monte sur une route plus haut. Sur le bitume, nous repoussons nos adversaires à quelques longueurs. Après la route, le parcours nous emmène sur un chemin en boucle autour du hameau de Saleix. Le terrain est difficile car il s'agit d'une succession de petites pentes à plus de 10% bien caillouteuses. En temps normal, cela passe tout en puissance mais au deuxième jour du raid les forces manquent et nous finissons par pousser nos montures. Le haut de la boucle est rapidement atteint et nous redescendons dans un sous-bois très gras avec quelques passages délicats. Fin du tour de chauffe, nous partons pour faire des oscillations à flanc de montagne sur plus de 10Km. Le circuit est usant à force de passages encombrés de pierres roulantes, de poussage et de portage. Ma moitié apprécie moyennement et donne des signes de lassitude/fatigue. Je ne suis pas beaucoup mieux mais je maintiens mon niveau. Un peu de descente sur de gros galets humides et nous traversons la vallée pour attaquer le dernier supplice : la remontée sur le village d'Olbier.
La pente est suffisamment forte pour nous empêcher de passer à vélo. La fatigue est bien présente puisque nous nous faisons rattraper par le 2ème couple mixte. Nous restons ensemble un moment le temps de discuter et d'apprendre que nous avons 45min d'avance au général. En admirant le Cannondale, je comprends qu'il s'agit du couple que nous avons croisé sur la route. Arrivé au village, je n'ai pas les jambes pour les suivre et je suis obligé de calmer les ardeurs de Viviane. Depuis Olbier, nous reprenons en sens inverse le parcours de la veille, descente entre les lacets comprise.
Pour rejoindre le parcours de via ferrata, nous devons laisser nos montures. Après quelques minutes de trail en chaussures de VTT, nous atteignons le point de départ de l'escalade. Le chrono est arrêté. J'esquive le baudrier et les longes car mes chaussures ne sont pas adaptés au franchissement. Nous prenons le temps de récupérer (surtout moi) puis nous descendons du rocher pour reprendre nos vélos. Sur cette dernière portion, deux derniers passages techniques nous attendaient : une série de flip-flop dans la boue surveillée par philippe (responsable des parcours VTT) et les planches à savon arrosées par JC.
Nous franchissons la ligne d'arrivée après 5H29 d'efforts pour ce 2e jour.

Bilan

Après 10H48 de compétition, nous finissons 16ème au scratch (12e samedi / 21e dimanche) et 1er au classement mixte.
Sans entraînement spécifique et compte-tenu mon état de forme en fin de saison, ce résultat est plutôt bon.
Plus que le résultat, il faut souligner la préparation et l'organisation de ce raid. Bien des clubs devraient s'en inspirer.
Après le final de l'Ariègeoise et le raid ABS, cette année, le village d'Auzat aura été pour moi synonyme de dépassement.

Classements, photos et parcours

PostHeaderIcon
Portrait de ughy
Toutes mes felicitations!


Super CR, superbe épreuve et superbe résultat!
Bravo à tous les 2!
Ca donne envie pour l'année prochaine :-)

PostHeaderIcon
Portrait de PBdA
Bravo !


Bravo à tous les 2 ! Et tu as aussi été le 1er pour inaugurer le nouveau forum !

Philippe BdA